Trouver un job pour son PVT en Australie

Dans Permis Vacance Travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHV), il y a 2 mots à retenir : 

– Vacance : le moment où vous êtes allongé sur la plage avec les orteils en éventail.

– Travail : pour gagner des sous et ainsi être en vacance.

Ici, je vais vous détailler quelques astuces et techniques afin de trouver un job pour son PVT en Australie. J’ai eu l’occasion d’expérimenter certaines de celles-ci mais je vous parlerai aussi des plus populaires.

Quelques règles de bases

La RÈGLE primordiale en Australie est d’exagérer sur ses compétences et expériences professionnelles. Vos parents vous ont peut être toujours dit que ce n’est pas bien de mentir. Mais cela ne s’applique pas à l’Australie, à moins que vous soyez prêts à attendre de nombreuses semaines avant de trouver un job.

Les jobs les plus recherchés sont dans la construction et les fermes. Les tâches sont la plupart du temps extrêmement simples (récolte, nettoyage, rangement, observation, …). N’hésitez donc pas à dire que vous avez déjà fait des boulots dans ces domaines car les recruteurs cherchent des personnes qui ont de l’expérience même si les tâches sont simples.

Au pays des kangourous, tout est question de business. C’est pourquoi il vous faudra passer de nombreuses certifications payantes pour obtenir certains job : 

– RSA pour la restauration et les barman

– White Card pour la construction

Dans la construction, vous seront aussi demandés des PPE qui sont les équipements de sécurité (chaussure, casque, pantalon, gilet, …)

 

Passons maintenant aux méthodes de recherches.

Gumtree, leboncoin d'australie

Gumtree logo
Gumtree, Leboncoin d'Australie

En Australie, l’un des meilleurs moyens de trouver un job pour son PVT est d’utiliser Gumtree. Mais Gumtree c’est quoi ? En fait, c’est un site Web communautaire afin de publier des annonces au niveau local. Plus simplement : c’est Leboncoin pour l’Australie.

Que ce soit dans la restauration, la construction, les fermes, l’hospitality, etc… vous pourrez trouver de nombreuses annonces pour des jobs en faisant une simple recherche. Pour la construction, une petite astuce est de consulter le site très tôt le matin (5 – 7h). En effet, il arrive souvent que les patrons cherchent un employé pour le jour même.

N’hésitez pas à poster vous même une annonce, c’est même fortement conseillé. Écrivez une courte présentation, ce que vous recherchez comme job, vos expériences et vos disponibilités. Le plus souvent, il suffira de quelques heures pour que l’on vous contacte. Mais attention, les arnaques sont fréquentes ! donc n’hésitez pas à demander un maximum d’informations et passer un appel ou un entretien avant d’accepter quoi que ce soit.

Petite anecdote : c’est grâce à Gumtree que j’ai trouvé mon premier job qui a été de faire du jardinage pour une mamie. J’ai ensuite obtenu 2 autres offres sur la même plateforme.

Porte à porte

Toc toc qui est là ?

Alors non, aucun rapport ici avec les entreprises recherchant des commerciaux pour faire du porte à porte (door-knocking). Mais ayant eu l’occasion de travailler dans l’une d’entre-elle, je peux vous dire qu’elles sont nombreuses à rechercher des backpacker.

Votre objectif sera de faire la même chose que ces compagnies, mais pour VOUS ! Armez-vous de motivation et de dizaines de CV et allez à la rencontre de chaque entreprise qui vous intéresse. Que ce soit dans des fermes, des restaurants ou bars, les patrons accordent une grande importance au contact physique. Donc toquez à leur porte pour déposer un CV et vendre vos compétences.

Un français que j’ai rencontré m’a raconté qu’il n’avais jamais travaillé dans le milieu des bars et de la restauration et que son anglais n’était pas super. Et pourtant, il a réussi à trouver un job de serveur dans un bar du centre-ville de Perth après avoir déposer 40 CV en une après-midi.

Agence d'emploi

Une “work agency” (agence de travail) est comme une agence d’intérim en France. Celle-ci aide à obtenir un travail ainsi que trouver un job pour son PVT en Australie. À l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore eu l’occasion de me rapprocher d’une. Mais d’après les quelques informations que j’ai entendus ici et là :

– Il est facile et gratuit de s’y inscrire.

– Ces agences proposent assez régulièrement des jobs dans la construction et parfois les fermes.

– Les contrats sont principalement en “casual” c’est à dire que votre travail peut être terminé du jour au lendemain.

Working hostel

Le concept de working hostel (auberge de travail) est le même qu’une agence. La différence réside dans le fait qu’il faut résider et rester dans cette auberge pour travailler. Il en existe de nombreuse, chacune ayant ses propres contacts principalement en ferme contrairement aux agences qui ont des liens plus étroits avec la construction.

Mais attention, certains working hostel sont des arnaques à backpacker. Ils vous promettent un emploi et après plusieurs semaines vous n’avez toujours rien. Prêtez donc bien attention aux avis et à la réputation de ces derniers avant d’y réserver.

Bouche à oreille

Parlez parlez
Je cherche du travail ! Je répète je cherche du travail !

Parlez, parlez et parlez ! De votre recherche d’emploi hein. Vous allez faire de nombreuses rencontres lors de votre PVT. Et ces personnes que vous rencontrez, connaisse et ont elles aussi fait de nombreuses rencontres. Ce qui laisse donc un potentiel énorme en terme de contact.

Que ce soit d’autres backpackers, des collègues de travail, des réceptionniste en auberge ou encore de parfait inconnus rencontrés dans la rue ou au bar n’hésitez pas, en fait, n’oubliez pas de leur dire que vous cherchez du travail. Il y a de fortes chances qu’ils vous fassent entrer en contact avec des recruteurs. Ou même qu’ils aient carrément une offre pour vous.

Personnellement, j’ai eu l’occasion de rencontré plusieurs personnes qui ont pu me donner des contacts de patrons de fermes. Cela n’as pas forcément abouti a un emploi, faute de saison, mais m’a grandement aidé à tout de même obtenir plusieurs astuces.

Travailler à son compte

Enfin, il existe toujours une astuce de secours. Je l’ai d’ailleurs rapidement utilisée alors que je n’étais pas en situation d’urgence, juste un peu flemmard peut être. Cette option c’est de travailler à son compte.

Peu importe vos compétences, formations et expériences vous pourrez toujours apporter celles-ci à certaines personnes de votre propre gré. Il vous suffira juste de créer un numéro ABN qui correspond à devenir entrepreneur et ainsi travailler à votre compte. Il existe par exemple des sites de mentorat pour donner des cours de langues, d’instruments, de chants, etc… Si vous avez des compétences en plomberie, informatique ou autres, postez des annonces un peu partout (Facebook, Gumtree, …) afin de proposer vos services.

Dernière solution, super simple et que j’ai utilisé est de devenir livreur UberEats. Une inscription en ligne, l’achat d’un vélo et d’un sac et c’est parti ! Grâce à ça je pouvais travailler quand je voulais tout en mettant de l’argent de côté. Le seul petit point faible est que vous êtes un peu moins bien payé qu’un job normal mais ce n’est pas un problème si vous savez gérer votre argent.

Vous voyez, pas de quoi s’inquiéter dans vos recherches d’emplois, il en existe plein ! Il suffit juste de vous mettre au boulot et trouver celle qui fonctionnera le mieux.

Dernier conseil mais pas des moindres, si vous pouvez éviter les grandes villes (Sydney, Perth, Brisbane, Melbourne, …) faites-le. En effet, ces villes sont envahis par les backpackers donc la concurrence est rude. Vous multiplierez grandement vos chances de trouver un job en vous rendant dans des petites villes aux alentours de celles-ci.